Sélectionner une page

Il y a des films qui vous font aimer des réalisateurs. La trilogie "L'Auberge Espagnole", "Les Poupées Russes" et "Casse-Tête Chinois", m'a fait aimé Cédric Klapisch.

 

 

Quand j'ai appris que son nouveau film "Deux Moi" était à l'affiche, j'ai forcément eu envie d'aller le voir. Et ça a été encore plus le cas quand j'ai pris connaissance de l'histoire qu'il racontait.

 

 

Le film suit deux trentenaires parisiens, Rémy et Mélanie, qu'on pourrait presque avoir l'impression de connaître tellement ils ressemblent à ces jeunes parisiens que l'on croise au travail, au supermarché, dans la rue, dans les bars, etc. Ce qui fait que, si on est dans leur tranche d'âge, on s'identifie facilement à eux.

 

 

Le film est particulièrement intéressant pace qu'il touche à des thématiques très actuelles et propres aux jeunes urbains : la solitude dans les grandes villes, les absurdités du monde du travail, la santé mentale, les pièges des applications de rencontre, la connaissance de soi, etc.

 

 

Ce qui est sympa, c'est que tous ces sujets sont traités avec humour et qu'ils s'inscrivent dans un beau décor : la vie de quartier des 18ème et 19ème arrondissements de Paris. Si on y habite, on reconnaîtra forcément une rue, une place, un arrêt de métro.

 

Bref, "Deux Moi" m'a touché parce qu'il dépeint avec justesse les problématiques d'une génération à laquelle j'appartiens. Je le recommande vivement !

 

A bientôt,

 

Charles

ABONNEZ-VOUS

Recevez mes billets par email : idéal pour se cultiver tout en se changeant les idées.