Sélectionner une page

Bonjour tout le monde,

 

Il y a 3 semaines, avant que nous soyons à nouveau confinés, j'ai animé un atelier de découverte autour de la mécanique vélo dans une école primaire du 19ème.

 

Hormis le temps de la photo, tout le monde a bien porté son masque pendant toute la durée de l'atelier

 

A l'atelier où je travaille, j'ai affaire à des adultes et je suis désormais habitué à ce public qui n'est pas toujours facile mais que j'apprécie beaucoup. En revanche, je n'étais encore jamais intervenu auprès d'enfants.

 

Je ne savais donc pas à quoi m'attendre : le sujet de la mécanique vélo allait-il les intéresser ? Allaient-ils être dissipés ? Captivés ?

 

Au préalable, j'avais demandé à Thibault, l'instituteur qui m'a proposé d'intervenir dans sa classe, de proposer aux élèves qui le souhaitent de venir avec leurs vélos.

 

Ce faisant, je pouvais faire d'une pierre deux coups : transmettre les bases de la mécanique vélo tout en faisant travailler les élèves sur leurs propres vélos.

 

L'atelier a duré environ 2 heures mais il y avait tellement à faire qu'il a semblé beaucoup plus court : après une petite introduction, nous nous sommes divisés en sous-groupes et tout le monde a mis les mains dans le cambouis !

 

Les enfants étaient tous très curieux et demandeurs – on pouvait sentir l'envie d'apprendre dans leur énergie et leurs questions.

 

La fin de l'atelier était particulièrement joyeuse : les élèves avaient passé un bon moment, Thibault avait réussi à "gérer" sa classe et on était tous les deux contents du résultat.

 

En fait, comme le montre ce petit mot d'Habib, un élève, c'était même super gratifiant :

 

 

 

Mais, alors, pourquoi animer des ateliers découverte dans les écoles primaires ?

 

J'ai décidé de le faire pour plusieurs raisons :

1. Déjà, pour leur dire que c'est OK de changer de métier (je me suis reconverti il y a ~2 ans) et que c'est important de faire quelque chose que l'on aime, même si le métier en question peut revêtir des aspects peu valorisés par la société (rémunération peu attractive, statut social assez bas, etc.) ;

2. Pour leur faire comprendre que le vélo est le meilleur moyen de se déplacer en ville pour des courtes et moyennes distances (pratique, rapide, silencieux, peu cher, écologique, bon pour la santé physique et mentale, etc.) ;

3. Pour leur dire que c'est important de savoir se débrouiller, d'être autonome et de savoir faire certaines choses soi-même ;

4. Pour, peut-être, faire naître quelques vocations ou, plus humblement, éveiller des curiosités : il ne faut pas sous-estimer l'impact que peuvent avoir certains moments vécus à l'école, aussi brefs soient-ils. On se souvient probablement toutes et tous d'un cours où l'on s'est dit "waouh, ça me donne trop envie – c'est ce que je veux faire plus tard !" ;

5. Parce qu'en étant debout, face à un vélo, avec un outil dans la main, l'enfant développe des qualités qu'il ne développe en étant assis face à un tableau ou un écran : je suis convaincu qu'il est essentiel d'apporter plus d'expériences d'apprentissage pratiques dans les écoles parce que, contrairement aux apprentissages théoriques, les activités "manuelles" leur font prendre conscience de tout un tas de chose et les mettent en contact avec le domaine du sensoriel. Or, on voit bien en ces temps de confinement, que la sollicitation de nos sens, comme le toucher, est importante pour notre bien-être.

 

Pour transmettre tout ça à un maximum d'élèves, je me fixe un objectif un peu fou : animer au moins 1 atelier dans chacune des 35 écoles élémentaires du 19ème.

 

Si jamais vous êtes parent d'élève ou que vous connaissez un‑e instituteur-rice qui serait intéressé‑e, n'hésitez pas à m'écrire !

 

Pour finir, je partage avec vous une petite fierté : l'extrait d'un article paru dans Les Echos Start il y a ~2 semaines.

 

Ne me jugez pas, ce n'est pas moi qui ai choisi le titre de l'article 😉

 

D'ailleurs, comme pour Thibault, j'ai rencontré la journaliste, Marion, à l'atelier après avoir réparé son vélo.

 

Tout ça me fait penser que je devrais parler aux élèves d'un autre intérêt de la mécanique vélo que je n'ai pas mentionné plus haut : ça permet aussi de faire de belles rencontres 🙂

 

A bientôt !

 

Charles

ABONNEZ-VOUS

Recevez mes billets par email : idéal pour se cultiver tout en se changeant les idées.