Sélectionner une page

La semaine dernière, c'était mon anniversaire. J'ai eu la chance de recevoir quelques cadeaux dont un livre qui m'a profondément touché : Écolila de François Olislaeger.

 

 

L'auteur décrit cette BD comme une "fable écologique à l'usage de l'amour d'un père pour sa fille".

 

L'histoire se déroule l'après-midi, dans un parc de Mexico City. Le père, qu'on imagine être l'auteur, est venu de Paris rendre visite à sa fille de 5 ans qui habite dans la capitale mexicaine avec sa mère.

 

 

Le livre met en histoire le désir du père de transmettre ses compréhensions sur le monde, l'importance de la nature. Ses angoisses, ses difficultés à imaginer l'avenir. Ses prises de conscience sur les changements en cours.

 

 

Il nous emmène à la rencontre du monde des animaux, des arbres, des sagesses des Indiens d'Amérique.

 

C'est un beau livre, avec des pages au papier épais. Sa taille aussi est inhabituelle, il est grand et lourd. Bref, ce n'est pas un livre qui se lit, c'est plutôt un livre qui se regarde, se touche.

 

 

Le média texte étant peu présent par rapport aux images, sa lecture s'est davantage rapproché du visionnage d'un dessin animé avec, en prime, l'espace d'imaginaire et d’interprétation que vous offre la lecture.

 

Bref, je l'ai lu comme on mange un bon plat ou comme on regarde un bon film. C'était facile, c'est allé vite, les pages se tournaient presque toutes seules.

 

 

Les dessins, en noir et blanc, sont très beaux aussi. Le coup de crayon fait voyager.

 

 

A un moment, sans s'y attendre, on bascule sur de la couleur. C'est magnifique.

 

 

 

 

Si je n'avais pas déjà acheté tous mes cadeaux de noël, j'aurais acheté Écolila pour l'offrir. 

 

 

Si la BD vous intéresse, vous trouverez Écolila en librairie ou sur internet.

 

Bonnes fêtes !

 

Charles

ABONNEZ-VOUS

Recevez mes billets par email : idéal pour se cultiver tout en se changeant les idées.